Habitation Bouchat-Bucquet

à Lens St Servais

Site

Hesbaye. Des horizontales, presque plus de haies, des lotissements imbéciles et leurs maisons sans aucun sens en tenaille… Il restait une toute petite place. Avec le soutien de la commune, nous y avons construit une petite maison entre les saules. Presqu’aucune contrainte sauf le grand désir de poésie. Tout est plat. Comment faire ?

Parti architectural

Construire une habitation pour un couple merveilleux qui décide de quitter la capitale au moment de la retraite pour venir vivre dans cette prairie couverte de saules…Le programme est très simple, le budget très limité. Une grande cabane en quelque sorte. Une petite maison pour deux et parfois les petits-enfants, en un seul espace ou presque, avec une grande bibliothèque sur le mur nord.

Au moment de démarrer le chantier, quelques écus supplémentaires tombèrent : affaire bien rare dont Anne et surtout Lucas profitèrent. On a ajouté un grand grenier, ou une grange, ou un deuxième vaisseau échoué, c’est selon…achevé en autoconstruction avec les moyens du bord et des châssis de récupération…et qui porta très vite le nom de ZotteKot, et servit de refuge aux canards échoués dans le lagune de l’épuration, et aussi à Lucas,  les jours de tempêtes ou de grisaille…pour mieux se retrouver ensemble le lendemain.

Le parti tient à l’orientation au Sud, et à tourner le dos aux vilaines maisons en brique couleur tête de veau de la rue récemment lotie. Et à ce geste de surélever la maison sur des pilotis d’un mètre : pour que le regard au rez passe au-delà de la haie vers les champs, à moins que ce ne soit pour la joie de se croire à bord d’un fier vaisseau défiant les flots d’une mer imaginaire…

Matières

Les maçonneries sont en terre cuite plafonnée. Le grand mur de la cheminée a été rempli de terre. Son inertie et le déphasage thermique est considérable. Bardage en cèdre pour s’harmoniser avec les ardoises de la coque, châssis en afzélia. Tout est Bio. Pas un seul toxique. Des huiles naturelles, des peinture bio, du plafonnage non radioactif….Plancher en pin maritime pour les terrasses extérieures et pour se croire sur le ponton, ou sur l’estacade…

Structure

C’est une maison en ossature bois, bardage en planches de cèdre, toiture en bardeau de cèdre, menuiserie en afzélia,… La maison est chauffée par une cassette à bois 13Kw, l’eau chaude sanitaire est produite par des panneaux solaires posés dans le jardin, les eaux usées sont épurées par un lagunage…

Ecologie(s) et Energie(s)

Une maison d’abord bioclimatique. A l’époque de la conception, en 2007, le K est de 30. 25 cm d’isolant partout, et double vitrage très performant. Mais le plan et la conception, dans son rapport ouverture au soleil, orientation, isolation et stockage fonctionne au-delà de toute attente. Le confort y est palpable, et les très grandes ouvertures au Sud, qui dispensent une lumière généreuse sont protégés juste comme il faut par les terrasses et le toit. Jamais de surchauffe. Consommation annuelle par an, hors agrément équivalent à 5 m3 de bois. Un poêle à pellets chauffe l’ensemble. Des capteurs solaires thermiques chauffent l’eau sanitaire.

Auteur de projet : Eric Furnémont
Ingénieur stabilité technique spéciale : Olivier Marchal
Collaborateurs : Emeric Marchal
Entrepreneurs : Auto-construction, Crabbe sprl, Charpente toiture Leblois, Menuiserie Carême
Situation : Rue du Baulet à Lens St Servais (Geer)
Budget construction : 200 000 euros Htva

Photographies : Laura Lefkochir